Mots-clés

Derniers sujets
» Quand Mimouni parle ...les autres se taisent ..ça va de soi
par taknarina Mar Oct 15, 2013 6:35 am

» Le Lynchage des femmes de Hassi Messaoud en Algerie
par taknarina Mar Oct 15, 2013 6:33 am

» .algeria-watch : Lettre ouverte a Rab Dzayer
par taknarina Mar Oct 15, 2013 6:32 am

» Bureau du Haut commissariat aux Droits de l'Homme
par poppin Sam Fév 23, 2013 3:08 pm

» La maison des droits de l’Homme et du citoyen de Tizi Ouzou (MDHCT)
par poppin Sam Fév 23, 2013 3:04 pm

» Observatoire Algérien des Droits de l’Homme
par poppin Sam Fév 23, 2013 2:55 pm

» Des femmes Afghane s troquées ..
par poppin Sam Fév 23, 2013 2:42 pm

» Espace Mimouni est membrre d'Amnesty International
par poppin Sam Fév 23, 2013 2:35 pm

» Le maghreb Arabe, un pays a la recherche de (son ou) ses peuples
par poppin Sam Fév 23, 2013 1:50 pm

» la situation sur le terrain des réfugiés Rohingyas?
par poppin Ven Fév 22, 2013 7:33 am

» Les Rohingyas de Birmanie شعب روينجية
par poppin Ven Fév 22, 2013 7:27 am

» Ligue Algérienne pour la défense des droits de l’Homme : tabasser puis elle a arrêté 5 jeunes chômeurs
par poppin Ven Fév 22, 2013 7:16 am

» Témoignages d'Algeriens شهادات جزائريين الجزائر غنية بالغاز والبترول ... ولكن الشعب محروم
par poppin Ven Fév 22, 2013 7:07 am

» Amnesty International
par Admin Lun Fév 18, 2013 11:57 am

» images forum administration human Right lab
par Admin Lun Fév 18, 2013 11:46 am

» Reseau Souss miror
par taknarina Jeu Jan 17, 2013 8:14 am

» Mimouni Robot searsh
par taknarina Jeu Jan 17, 2013 8:13 am

» بصمات الميموني
par poppin Jeu Jan 17, 2013 7:37 am

» Qui a dit Chtoukapress n'est pas Tachtoukte, la Paruline flamboyante?
par taknarina Ven Nov 23, 2012 3:30 pm

» Mimouni : syndrome Marocc Algerien
par Admin Dim Nov 04, 2012 2:16 pm

Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


Des femmes Afghane s troquées ..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des femmes Afghane s troquées ..

Message par poppin le Sam Fév 23, 2013 2:39 pm

Des femmes Afghane s troquées ..

http://mimouni.forumavie.com/des-femmes-afghane-s-troques-vt512.html

Farida n’avait même pas 8 ans quand son père, qui avait eu une
aventure avec une femme, l’a donnée à un homme de 27 ans. Au nom du "baad".


Quatre ans après avoir fui le calvaire de sa vie passée – les coups quotidiens, les sévices physiques et sexuels – Farida*, âgée seulement de 14 ans, murmure que ses poignets lui font encore un peu mal.
Les bras posés sur son cartable, elle relève les longues manches de son uniforme scolaire beige pour découvrir son poignet droit.
La peau porte encore les stigmates de son martyre. Enchaînée dans une pièce où on l’avait abandonnée, la jeune fille a vécu "comme un animal".
Farida n’avait même pas 8 ans quand son père, qui avait eu une aventure avec une femme, l’a donnée à un homme de 27 ans. Au nom du "baad".

la suite ..
Le "baad" est une loi coutumière qui est encore largement respectée en Afghanistan. Elle permet de résoudre un conflit par le paiement d’une dette à la suite d’un comportement déplacé. Le plus souvent, la réparation implique le don d’une jeune fille à la famille de la victime
avatar
poppin
Admin

Messages : 51
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des femmes Afghane s troquées ..

Message par poppin le Sam Fév 23, 2013 2:39 pm



Quatre ans après avoir fui le calvaire de sa vie passée – les coups quotidiens, les sévices physiques et sexuels – Farida*, âgée seulement de 14 ans, murmure que ses poignets lui font encore un peu mal.
Les bras posés sur son cartable, elle relève les longues manches de son uniforme scolaire beige pour découvrir son poignet droit.
La peau porte encore les stigmates de son martyre. Enchaînée dans une pièce où on l’avait abandonnée, la jeune fille a vécu "comme un animal".
Farida n’avait même pas 8 ans quand son père, qui avait eu une aventure avec une femme, l’a donnée à un homme de 27 ans. Au nom du "baad".

la suite ..


Le "baad" est une loi coutumière qui est encore largement respectée en Afghanistan. Elle permet de résoudre un conflit par le paiement d’une dette à la suite d’un comportement déplacé. Le plus souvent, la réparation implique le don d’une jeune fille à la famille de la victime[/quote]
Mais Farida ne souhaite pas se souvenir de ces jours difficiles. Elle se considère chanceuse car elle a réussi à fuir et vit maintenant dans un foyer pour femmes victimes de violence domestique – l’un des rares centres dans ce pays, où la violence contre les femmes est répandue et largement ignorée.

Plus de huit ans après la chute du régime des Taliban, la situation des femmes afghanes donne des frissons. Mais dans certaines poches du pays, le mouvement de défense des droits des femmes commence à faire front, soutenu par des ONG internationales et aidé par un petit groupe de femmes afghanes avocates, fonctionnaires, politiciennes ou citoyennes ordinaires.

Leurs avancées sont autant de petits pas en direction des droits des femmes qui font rarement les titres des journaux, davantage préoccupés par la guerre qui secoue le pays.
“Dans les régions d’Afghanistan où les Taliban sont présents, il n’y a pas eu de changements visibles concernant le statut de la femme, explique Nisha Varia, directrice adjointe du département des droits de la femme à l’organisation Human Rights Watch. Mais dans d’autres régions, particulièrement dans l’Ouest, le Nord, et à Kaboul, il y a des améliorations sensibles."

“Personne ne sait ce qu’est un centre"
Il y a huit ans, la prison des femmes de Kaboul était pleine de détenues embastillées pour avoir fui leur domicile et leur mari. Aujourd’hui, le ministère afghan pour les femmes et le Comité indépendant pour les droits de l’Homme, ainsi que les policiers, ont la possibilité de rediriger ces dossiers vers les quelques refuges que compte le pays.
Ces centres sont loin de suffire à combler les besoins et n’existent qu’en dehors des zones du Sud-Est contrôlées par les insurgés talibans.

Les femmes troquées pour l’honneur tentent de faire front
Même à Kaboul, l’existence de ce genre de refuges reste sensible.
Le centre géré par l’organisation WAW, où vit Farida, se trouve dans un quartier résidentiel de Kaboul, à l’intérieur d’une maison cachée par de hauts murs.
"L’emplacement de notre centre est sécurisé, secret et confidentiel", affirme Huma Safi, la directrice du programme WAW, une ONG qui gère des refuges à Kaboul, à Mazar-e-Sharif, la grande ville du Nord, et dans la province orientale de Kapisa. "Personne ne sait ce qu’est un centre."
avatar
poppin
Admin

Messages : 51
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des femmes Afghane s troquées ..

Message par poppin le Sam Fév 23, 2013 2:40 pm


Selon les règles du Pashtunwali, un code non écrit très ancien qui gère les vies de la majorité du groupe ethnique pachtoune, les femmes sont principalement vouées à être des marchandises pour la réparation de toute une série de crimes et de rancunes.
Si le but premier de telles coutumes est de préserver l’ordre social, peu s’inquiètent du sort de ces femmes troquées pour des questions d’honneur.

“Il m’a tellement battu”, souligne Farida parlant de l’homme à qui elle appartenait. "Quand je pleurais et lui disais ‘Pourquoi me fais-tu cela ? Que t’ai-je fait ?’, il me répondait seulement : ‘Je veux me venger de ce que ton père a fait à ma sœur’."

Le "baad" est illégal en Afghanistan et ceux qui l’appliquent peuvent se faire emprisonnés pendant deux ans. Mais en réalité, le "baad" est très répandu et les poursuites sont rares car les femmes refusent d’engager une procédure contre des membres de leur famille.
avatar
poppin
Admin

Messages : 51
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des femmes Afghane s troquées ..

Message par poppin le Sam Fév 23, 2013 2:41 pm

Travailler avec, et non contre, la famille

Il reste toutefois difficile de convaincre les femmes de mener des actions en justice. Quand elles savent qu’elles peuvent le faire. Car bien souvent les femmes afghanes "ne connaissent par leurs droits", souligne Huma Safi.
Dans les refuges de WAW à Kaboul et Mazar-e-Sharif, les résidentes peuvent consulter des conseillers juridiques qui les aideront dans leurs démarches (divorce, poursuites judiciaires, etc.).
Mais pour les employés du refuge, la vraie difficulté est de pouvoir assurer un avenir aux résidentes.
En Afghanistan, il est virtuellement impossible pour une femme de vivre seule, sans la protection de sa famille et plus particulièrement de ses parents. Aussi les responsables de centres continuent-ils de suivre les femmes qui ont rejoint leur famille. Ou qui en fondent une.
france 24
synthèse: acharif



Les femmes du centre peuvent envisager de se marier grâce à l’organisation qui les aide à trouver un prétendant. Les futurs mariés sont rigoureusement sélectionnés et leur candidature est approuvée par les employés du refuge. Ce sont majoritairement des hommes qui ne peuvent offrir la dot traditionnellement offerte à la famille de la mariée.



Ce n’est pas une solution classique, mais en Afghanistan, les défenseurs des femmes doivent savoir s’adapter. "En Occident, vous pouvez trouver des femmes célibataires qui vivent seules, mais ici ce n’est pas possible, constate Safi. Nous devons travailler avec les familles. Il y a encore tellement de choses à faire pour les droits des femmes afghanes. Nous ne pouvons pas abandonner ce combat."
avatar
poppin
Admin

Messages : 51
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des femmes Afghane s troquées ..

Message par poppin le Sam Fév 23, 2013 2:42 pm

avatar
poppin
Admin

Messages : 51
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des femmes Afghane s troquées ..

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum